Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2022 4 13 /10 /octobre /2022 20:53
Cateljaloux, la magie du conservatoire rural de Gascogne
Cateljaloux, la magie du conservatoire rural de Gascogne
Cateljaloux, la magie du conservatoire rural de Gascogne

Casteljaloux, la magie du conservatoire rural de Gascogne,

 

 

C'est le samedi 4 et dimanche 5 juin pour la troisième année des journées portes ouvertes (2018 2019 2022) du fameux conservatoire rural.*

Les Saint-Gironnais après un trajet sans encombre de 254 km sont à pied d'œuvre à 8h30. Le travail fait par Christian Castagnet et son équipe est époustouflant. Après un bonjour cordial, le maître de la puissante sono est lui aussi présent, le tour du territoire est effectué. C'est que 350 tracteurs sont réunis pour la circonstance. Dans l'entrée le ton est donné avec le Super FC-D exposé en hauteur sur la plateforme. Les stands des pièces détachées sont le long du mur mitoyen de l'ancien palais de justice. Le club des vieux moteurs gascons est de la fête. Fourgon H et Citroën 10 HP se font admirer. Dans la matinée un splendide fourgon Peugeot entièrement restauré arrive.

Dans le hangar neuf se côtoient le banc de scie, la coupeuse à buchettes pour l'alimentation des gazogènes, le gazogène, la machine à vapeur Ransomes, la panoplie des tronçonneuses d'antan de David venu de Viella qui fera des démonstrations les deux jours, les poids lourds au long cour Unic Izoard, Scania, Kenworth. Dans le hangar central, à gauche de l'entrée une brochette de John Deere, du Minneapolis Molines, un H, des Fordson, Ford Ferguson, une floppée d'Allgaier, la splendide Juva 4 du peintre en lettres, le stand de Tracteur Retro avec Claude Brard et son assistant, les petits tracteurs à pneus et chenilles ( Babiole, Energic, Ransomes, Faryman, ADN), des BM Volvo, un SIFT, des moissonneuses batteuse, des batteuses, le camion Berliet et un Delahaye.

A l'extérieur de ce même bâtiment toute la gamme des Porsche plus beaux que sortis d'usine. En face deux hangars de part et d'autre du hall de la restauration, du Someca, Renault YL, David Brown, des calèches, un rare Oto, l'Aebi transformé en véhicule de transport de passagers, le prototype à pont arrière avec moteur de 200 chevaux. A l'entrée du hall notre ami de Navarrenx a amené son Fendt (le tracteur multifonctions) avec ses modifications maison, 20 fonctions s'il vous plaît, l'exposition de miniatures Norev et autres bijoux.

A l'extérieur à droite de la buvette quelques exemplaires des gros 4 roues motrices articulés et à chenilles caoutchouc (quadtrac Case). Derrière la buvette tout le long de la haie une énorme file de “rouges” remarquablement présentés en épi; Cub américain, Cub français, D219, D326, B450, D439, F265.....Viennent ensuite les Renault plus brillants que des astres. Toujours à l'extérieur en continuant, le clan des tracteurs forestiers, Latil, Timber Jack, Ford, un Bisom-trac. Dans la parcelle contigüe quelques vieilles pièces non restaurées comme semble-t-il un Forschritt et peut-être un Labourier.

Devant la bâtiment principal à l'opposé de l'entrée une série de tracteurs restaurés est sagement alignée; SIFT, Master I, Case 4 roues, Confort King, Farmall 235, Champion.

Le visiteur a de vraiment quoi s'émerveiller. Une quantité impressionnante de marques est représentée. La plupart des tracteurs a une fiche technique apposée sur leur calandre. Une page de l'histoire de nos campagnes se déroule sous les yeux des promeneurs.

Les organisateurs ont dû travailler d'arrache- pied pour présenter et bichonner ce beau matériel. Enormément de marques se trouvent là dans un alignement impeccable. Gérard le maître de la sono ouvre le festival par quelques mots de bienvenue et une interview des Saint-Gironnais venus pour la troisième fois à l'occasion de ces rencontres si sympathiques. Le peintre en lettres avec sa magnifique Juva 4 n'est pas oublié.

Pendant ces deux jours les explications, bribes d'histoire, anecdotes, coups de retro projecteur sur certaines pages du machinisme vont tenter de redonner du lustre à cet univers. Ainsi bien sûr il ne saurait être question d'esquiver la vie d'International, celle de Massey-Harris, l'épisode Ford Ferguson, la fusion Massey-Harris Ferguson, la légende du Fordson F et des bleus à la robe bleu empire, d'évoquer les liens qui ont pu avoir lieu entre l'automobile le poids lourd et les tracteurs (par exemple les moteurs Berliet sur les tracteurs Continental); les oranges -Renault- de la célèbre Divison du Matériel Agricole et de son usine de Ponlieue au Mans, les marques de moissonneuses batteuses en évoquant l'épisode des brigades harvestore de la Massey-Harris au Canada pendant la guerre, quelques aperçus de la saga de Louis Renault et d' André Citroën, une page des tracteurs forestiers Latil, Agrip (excellent article dans le N° de Tracteur Retro de juillet) , Timber Jack, John Deere, Camox, Kokum, Labourier. L'histoire de la vapeur n'était pas oubliée, les premiers trains en France, les locomobiles en agriculture, les pionniers comme Lanz, Vendeuvre, Société Française Vierzon, Breloux, Pecard, Brouhot et les anglais.

Ah, Versatile même s'il n'est pas présent dans le parc est cité. L'histoire des deux beaux-frères Peter Pakosh et Roy Robinson est trop belle pour la passer sous silence. Quelle bonne idée que d'avoir choisi ce nom et la marque roule toujours.

Les Gazogènes. Si rares de nos jours, il ne fallait surtout pas rater l'occasion de foncer dans ce type de motorisation et d'expliquer pourquoi ce gaz dit pauvre issu de la combustion de bois est d'un fonctionnement remarquable.

Le dimanche matin une étape est réservée à Porsche. Tout d'abord Christian Castagnet est un passionné de cette marque et bien sûr très grand connaisseur. Toute la biographie de Ferdinand Porsche est passée en revue, la création des tracteurs après-guerre avec comme sous-traitant dans un premier temps Allgaier puis l'arrêt vers les années 66 après avoir construit dans les 100000 exemplaires alors que Renault prenait la distribution des derniers modèles produits et des pièces détachées.

René grand spécialiste de l'automobile prend le relais et évoque la production des Citroën 10 HP, des C4 (magnifique exemplaire que celui de Daniel Feltrein), du TUB, du fourgon Peugeot, de la Zèbre.

Bien des visiteurs sont venus parler au micro et évoquer des souvenirs, voire une partie de leur carrière ( à Roquefort dans une scierie la machine à vapeur était timbrée à 20 bars!) et bien sur des tracteurs qu'ils avaient eu. Un habitant d'une localité voisine indique que le 26 juin c'est une journée portes ouvertes au moulin à vent. Mr Vity de son bel accent italien raconte l'anecdote du différent qu'il y avait eu entre Enzo Ferrari et Feruccio Lamborghini.

La présence du stand de Tracteur Retro est rappelée ainsi que les articles inédits qui ont été publiés sur Rivierre-Casalis, Huard, Garnier et Benac.

David coupe à longueur de journée de belles rondelles dans les troncs avec ses Dolmar, Sthil, Jonsered, Husqvarna. C'est un as du tranchage.

La locomobile, Ransomes de Ispwitch grand nom s'il en fut, n'est poussée qu'a deux bars. Le mécanicien envoie de temps en temps un coup de sifflet prouvant bien que la vapeur s'exprime à sa façon.

Le gazogène ne manque pas d'attirer l'attention. Son fonctionnement est relativement silencieux. Méthane, hydrogène et monoxyde de cabone font bon ménage pour animer les pistons de leur va et vient incessant selon le cycle de Beau de Rochas.

Didier, des Farguettes à côté de Carmaux, vient raconter sa grande collection de moissonneuses batteuses. C'est un grand spécialiste et habitué de Casteljaloux.

Tout a-t-il été dit? Certainement pas. Mais il est à espérer que le public venu nombreux ce dimanche chaud et ensoleillé y a trouvé son compte. Paul Monthus grand orfèvre du recensement du matériel présent dans le conservatoire, sillonne les allées pour vérifier que son inventaire est parfait et cause de ci de là avec des interlocuteurs.

Ah Casteljaloux, il nous faut te quitter, n'en sois point jaloux. Ces deux journées auront été merveilleuses à bien des égards. Bravo et félicitations aux organisateurs.

Allons, nous reviendrons en Lot et Garonne, au Temple sur Lot le 11 septembre pour le septième rassemblement des véhicules anciens.

cf. article du 16 mai 2018.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires