Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2020 7 25 /10 /octobre /2020 10:27
Sortie de grange pour le H. Dimanche 27 septembre 2020.
Sortie de grange pour le H. Dimanche 27 septembre 2020.
Sortie de grange pour le H. Dimanche 27 septembre 2020.
Sortie de grange pour le H. Dimanche 27 septembre 2020.

Depuis quand cet illustre Farmall ne s'était pas déplacé par ses propres moyens ? Nul ne sait. Même son précédent propriétaire Jean-Pierre Bosc à Sesquières l'ignorait. Qu'importe. Ce dimanche 27 septembre était prévu pour lui faire faire son premier tour. A 14 heures tous les acolytes sont présents au repaire IH de la Coume ; André, Hugo, Marcel, Alain, Damien.

Tous les ingrédients sont en place. André a vérifié les vis platinées. Le moteur démarre au 1/4 de tour. Un petit réglage de la vis de richesse du carburateur et il ronronne avec une parfaite régularité. Avant d'allumer, le robinet décanteur a été changé, ainsi il n'y a plus de fuite. Aujourd’hui le programme est de rester sur le cycle essence. Les thèses s'affrontent quand au pétrole à employer. Pétrole pur issu des appareils de chauffage vendu en grande surface, mélange 50/50 avec du super 95 ou 2/3 1/3 ? Ce sera pour plus tard.

C'est une merveille d'entendre le 4 cylindres, pas un cliquetis dans la « culbuterie », à peine un léger bruit de galet du côté de la pompe à eau. Souvenons qu'elle était bloquée, assez corrodée, et qu'une faiblesse est tout à fait excusable. Pas de fuite dans le circuit de refroidissement si ce n'est un léger suintement au niveau du joint de thermostat qui lui aussi était balafré. Il faudra vérifier sa planéité. Le fil de mise à la masse de la magnéto a été rebranché au tableau de bord, c'est ainsi plus commode pour éteindre le moteur. Au bout d'un moment de marche le starter est complètement ouvert, le ralenti tient très bien, les accélérations sont très correctes.

La commande du volet du radiateur est rebranchée, deux contre écrous de 17 du côté de la petite manivelle au tableau de bord verrouillent le système. Damien fait un essai pour passer la première et embraye avec douceur. Le grand rouge réagit très bien. Lorsque le moteur est bien chaud, c'est l'opération détartrage qui est lancée ; quelques pincées de cristaux de soude sont envoyées dans le radiateur.

C'est le moment de sortir, un moment historique ! Tout est dégagé devant le hangar, outillage, bidons de 200l, la piste est libre.

Paré à appareiller ?

Paré.

Larguez les amarres.

Damien est aux commandes, le propriétaire debout derrière sur la barre plate. Le H sort de son antre avec majesté, gravit la petite côte et s'élance vers la descente en direction de Saint-Girons.

Alors Damien, passe maintenant en 2ème, puis en 3ème, teste les freins sans débrayer.

Le tracteur se comporte très bien. Le freinage est très bon.

Découple les freins et teste chaque roue.

Maintenant tu freine en débrayant.

L'engin pile.

Allons tourner au milieu de la côte vers le passage pour aller chez le voisin et sur place. Avec le row crop tu ne dois pas avoir besoin de manœuvrer.

En effet la roue gauche n'avance pratiquement plus.

Maintenant remontée en quatrième.

Le moteur a un couple formidable, même au ralenti il envoie.

Tu vas jusqu'au Magarat, tu mets du régime, tu tourne au hameau et essai de la cinquième. Les vitesses passent presque comme si elles étaient synchronisées. La cinquième est très rapide. L'accélérateur ne tient pas à plein régime, la dent crantée est complètement usée. Le moteur monte bien en température, de l'eau couleur rouille s'échappe du trop plein. Le ventilateur (le capot n'a pas été remis) envoie des gouttelettes piquantes dans la figure des essayeurs. C’est un bain de jouvence.

La roue arrière gauche « clasquège » légèrement par moments. Il faudra revoir son serrage. Le moteur crache encore quelques pites et étincelles, que de messages à envoyer sans doute. Avant de partir, André a vérifié si la pression d'huile arrive bien au manomètre. Elle est excellente, le filtre à huile est neuf. Par contre la jauge de température est inerte. Quoique neuve elle aussi, elle devra pourtant obtempérer un moment ou l'autre.

Le H recule devant son garage puis un deuxième tour est engagé. Il est vraiment agréable à conduire, l'embrayage (un peu trop de garde), direction et freins très doux. La cinquième a craqué, aïe, à la IH ce n'est pas trop apprécié. Le moteur a du coffre mais il faudra revoir la commande de l'accélérateur. A grande vitesse la stabilité est quasi parfaite. Le bel engin regagne son entrepôt et recule sagement dans son paddock attitré. Il redémarre très facilement à la manivelle. Quel succès !

C'est le moment de vidanger radiateurs et bloc moteur. C'est une eau chargé de rouille qui en sort. Cette purge aura fait le plus grand bien. Depuis des lustres aucun courant salutaire n'était venu irriguer le beau radiateur Melrose et le bloc moteur. Pour aujourd'hui la brillante mécanique a droit maintenant à son repos. Tout le matériel est rangé, les outils embarqués, les grandes portes coulissantes refermées avec déférence sur le museau du Farmall qui scintille de bonheur.

Alors ces essais préliminaires ?

Plein succès, bientôt Saint-Girons pourra admirer un inédit row crop arpenter ses rues.

 

- - -

Partager cet article
Repost0

commentaires