Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2020 3 01 /04 /avril /2020 10:05
Le retour des champions
Le retour des champions
Le retour des champions
Le retour des champions

Le retour des Champions

 

 

Ce vendredi 30 août le Renault 7013 piloté par Jean-Claude et le géant de Doncaster s'élançaient à la conquête de Longages pour participer à l'immense 18ème édition d'Antic-Agri. Le trajet depuis Lorp via Taurignan-Castet, Fabas, Cazères, Salles sur Garonne, Lefitte-Vigordane, Peyssies et le Lançon avait duré deux heures trente cinq. Il avait fait beau; ce fut une merveille. Alain suivait avec sa voiture, tout n'avait été que paisible ronronnement.

Jeudi 5 septembre.

Au départ à 7h30 de Saint-Girons; Damien, Alain et Jean-Claude. Un bidon de gas oil en sus et en avant pour Longages. Il pleut assez fort à partir de Prat. Damien est vêtu légèrement, aïe. En arrivant au Lançon, le temps se lève. Après la vérification des niveaux, le rajout de carburant, Renault et Mc-Cormick sont prestement démarrés. La clé de contact du B et la caisse à outils ont été oubliées dans la Berlinette! Heureusement qu'il ne s'agissait pas d'un départ à la guerre sinon des galons eurent pu sauter! Quel étourdi ce chef d'équipage. Enfin le convoi quitte l'esplanade de la ferme de Gérard à 11h 45. Nous allons passer au rond point de la sortie 27, prendre la direction de la zone artisanale, le pont au dessus de l'autoroute et rejoindre Salles sur Garonne. C'est beaucoup plus court que de passer par Peyssies et Laffitte Vigordane. Ne vous enfilez surtout pas sur l'A64 avait objurgué le moniteur....

Tout va bien jusqu'à l'embranchement de Salles après le pont autoroutier. En longeant l'autoroute la vitesse constatée au compteur de l'auto tourne autour de 23 à 24km/h. Le B est par conséquent pénard derrière le Renault qu'il talonne presque tout le long du trajet.

Toutefois la première erreur d'aiguillage se situe au croisement de la route de Carbonne et de Salles. Le Renault suivi du grand rouge enfile la direction de Carbonne. La Kangoo passe aussitôt devant et stoppe les deux Diesels au niveau de l'usine à béton. Le Renault distance un peu son coéquipier le temps qu'il fasse demi tour sur la route très fréquentée. Esseulé, ayant perdu de vue l'orange qui prend la bonne route, le deuxième erreur est commise. Il reprend le pont de l'autoroute et file vers Laffitte Vigordane. Nous voilà jolis! Première urgence, le rattraper et lui faire faire demi tour. Le Renault se voyant seul, s'arrêtera et attendra en donnant un coup de fil. Bonne résolution. Le B a déjà fait au moins 1,5 km avant de le dépasser et de le remettre dans le droit chemin. Serait-il arrivé à Rome si nonchalament?

Enfin tout rentre dans l'ordre. Désormais jusqu'à Saint-Girons les trois véhicules ne se quitteront plus d'une semelle, enfin d'un pneu et il n'y aura plus d'arrêts. Cazères est franchie avec le succès que l'on peut imaginer. Si la température est fraîche, le soleil s'est montré et le voyage se passe fort agréablement. Sur ce trajet les seuls ralentissements obligés sont les trois ralentisseurs du Plan et le virage 2 km après Sainte-Croix sur le pont du Volp. Le reste des km à bride abattue, enfin pour le Perkins alors que le grand Farmall fait des grandes enjambées à demi régime. Après Cazères, la Couladère, le Plan, Sainte -Croix, Mérigon, Montardit, les Gavats, Lara, Audinac, Montjoie village, Saint-Lizier, la Basterne et Lorp. Le pont sur le Salat a résisté une fois de plus à la folle chevauchée. Peu de voitures ont été rencontrées, ce fut vraiment une randonnée idyllique!

A Lorp, le compteur indique 62 km moins les deux parcourus en trop avant Salles, ce qui fait une soixantaine de km pour 3 heures. Si la performance n'a rien d'exceptionnel, elle est plutôt dans l'original. Déjà pour l'année prochaine, des idées commencaient à germer; pourquoi ne pas faire un convoi de 7 ou 8 tracteurs et de prendre une remorque pour porter le Pony de Jean-Claude? Damien avait indiqué qu' il trouvait le trajet un peu long. Tu verras lui était-il rétorqué,encore quelques manoeuvres de ce style et tu y prendras goût. Et n'oublie pas que tu avais un siège grand confort.

Bravo les gars, le passage des vitesses a progressé sensiblement. Allons il faudra faire une petite démonstration et tout ira pour le mieux.

Le midi, en cassant la croûte à l'Ovallie à Saint-Girons, les habitués du lieu n'avaient pu s'empêcher dans une joyeuse exclamation de crier; vous venez encore de manipuler quelque tracteur! A croire qu'un bonne réputation se mérite et s'entretient....

 

                               - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Partager cet article
Repost0

commentaires