Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2018 4 13 /09 /septembre /2018 19:26
Sous la haute surveillance de Cybèle la mascotte, la noble céréale est récoltée.
Sous la haute surveillance de Cybèle la mascotte, la noble céréale est récoltée.
Sous la haute surveillance de Cybèle la mascotte, la noble céréale est récoltée.
Sous la haute surveillance de Cybèle la mascotte, la noble céréale est récoltée.

Sous la haute surveillance de Cybèle la mascotte, la noble céréale est récoltée.

 

La moisson du Lançon, mercredi 11 juillet 2018.

 

 

Le rendez vous des équipiers était prévu à 16 heures ce mercredi pour la moisson à la lieuse. Tout était prêt, hommes et machines. Gérard les avait amenées depuis sa ferme. Guytou, Christian, Bernard parachevaient la préparation: mise en position champ, passage et tension des toiles. Pour tracter la Mac-Cormick, le petit Bautz AS 122 fairait très bien l'affaire et pour la Deering ce serait le MF 140. Deux beaux attelages. Peu après 16 heures les superbes machines entrent dans la ronde. Tout fonctionne à merveille. Les lames coupent allègrement, c' est tout juste si un petit chuintement s'entend, preuve qu'il n'y a pas de jeu dans la bielle , qu'il n'y a aucune section déchaussée et que l'affûtage a été fait par un maître. Bernard est aux commandes du 140 assisté d ' Alain sur la lieuse. Sur l'autre machine, c'est le très célèbre Guytou qui veille au grain, celle là est tractée par le Bautz que conduit Marie-Hélène. Le sol est très caillouteux, il faut donc couper assez haut. Quelques longues herbes montent parfois avec les rabatteurs mais tous se passe bien. Les gerbes tombent avec une cadence de métronome, tous les 6 pas. Les noueurs fonctionnent comme à leur première jeunesse.

Le fond du champ n'est pas atteint. Il suffit de faire trois remorques pour le deux septembre.

Attention une énorme excavation surgit; il faut la contourner faute d'y engloutir les précieuses mécaniques. C'est le puits d'une borne d'arrosage.

Les remorques suivent très vite le départ des lieuses. Le gros Bolinder d'Yves, puis le Deutz et le Bolinder de Gérard. André, Alain et Yves chargent les gerbes.

La Deering est obligée d'arrêter par manque de ficelle. Les pelotes sont au bout du rouleau, dommage car tout fonctionnait si bien. Un coup de fil à Michel et JEF pour demander du sisal en renfort ne pourra changer la donne.

En à peine deux heures la boucle est bouclée. Les trois remorques sont chargées. Les lieuses sont remises en position de route, les toiles démontées et soigneusement enroulées.

Un succulent goûter en bordure du champ, préparé par Marie-Lyne, attend les moissonneurs.

Quel bel après midi agréable.

L'immense parcelle fait 14,70 hectares. Le blé est de variété améliorante Tipolo pour un rendement escompté de 60 quintaux hectare.

Eric arrivait vers les 17 heures après avoir quitté son travail à deux pas de là.

Pendant que les céréaliers papotaient joyeusement, Audrey distribuait avec délicatesse des invitations pour le 25 août. Il y avait de l'anniversaire dans l'air.......

Pas de souçi pour Antic Agri 2018, la céréale à dépiquer pour les deux journées grandioses était à l'abri.

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Partager cet article
Repost0

commentaires