Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 21:00
Position fermée, position ouverte, le crochet dynamométrique.
Position fermée, position ouverte, le crochet dynamométrique.
Position fermée, position ouverte, le crochet dynamométrique.
Position fermée, position ouverte, le crochet dynamométrique.

Position fermée, position ouverte, le crochet dynamométrique.

A vos crochets,

Depuis que le dernier Renault, le 7012 de père, (cf. la RNUR en remorque de la DB du 15 09 2015) était rentré dans l'écurie de la Tracpaco, il avait fallu rechercher quelques pièces et accessoires manquants. Encore une fois le fameux crochet dynamométrique avait fait l'objet d'une recherche intense. En avril Jean-Pierre avait été rencontré à Villeneuve- lès-Bouloc et il avait fourni 2 jantes de TEF 20. A tout hasard il lui avait été demandé;

-tu n'aurais pas un crochet de Renault, pas celui d'en haut de remorquage mais celui d'en bas. Attention, c'est une bête rare, tu as peu de chances de m'en décrocher un!

-faut voir, j'ai très bien compris de quoi il s'agit.

Le mercredi 1er juin le téléphone carillonne;

-je crois que j'ai trouvé ce qu'il te faut.

-tu es bien sur; c'est bien le bon au moins,ça m'étonnerait que tu ais repéré cette pièce si vite ! Combien tu vas m'en vouloir de ce loquet; à Baraqueville j'avais misé 60€?

-je te le fais à 100 dollars. J'ai un gars qui l'a vu et qui a surenchéri.

-garde moi cet outil, je viens mercredi et en attendant accroche le soigneusement dans un décrochement. Dis lui à ton gus qu'il ne sait pas à quoi sert cet ustensile, il peut toujours s'amuser à faire du crochet pour passer le temps!

Le mercredi arrive. Jean-Pierre accueille ses clients avec sa bonhomie et sa sympathie habituelles.

-bonjour les gars. Faites un tour dans les entrepôts, j'en ai pour quelques minutes et je suis à vous.

-regarde André, il est là le fameux accessoire posé sur une remorque dans le petit appentis au bord du passage. Incroyable, il y a même la goupille et une barre plate qui n'est pas d'origine. Nous allons lui faire croire que ce n'est pas celui là.

L'hôte des lieux arrive peu après et tout fier présente sa trouvaille.

-c'est pas ça, ce n'est pas le bon soupire le quémandeur.

JP commence à pâlir, il en décroche presque et le coquin de lui dire aussitôt; si, si, c'est bien le bon, bravo JP, c'est du beau boulot!

-tiens si tu veux, j'appelle le gars qui me l'a demandé, tu verras si je blague.

-non, non, je te fais totalement confiance, tu peux raccrocher. D'où l'as tu sorti?

Évidemment c'est le genre de question qui ne se pose pas. En bon marchand JP protège ses sources d'approvisionnement sans être toutefois à leurs crochets...

De forme très particulière, cet attelage rencontré seulement sur les tracteurs Renault des années 50, avait cependant une certaine ressemblance avec celui des petits chariots porte bagages de la SNCF. A la seule différence que dans ce dernier cas il n' y a pas de sécurité dynamométrique; enclenché et verrouillé (pas de goupille comme sur le tracteur) pour remorquer les petits wagonnets à la queue leu leu.

En labour lorsque la charrue rencontrait une forte résistance soudaine (gros caillou, rocher, souche) le ressort se comprimait, la goupille se libérait dans un grand fracas métallique, le tracteur était dételé et laissait son araire en plan. Il ne restait plus au chauffeur qu'à se raccrocher à sa tâche délicate pour accomplir un accrochage élégant, un peu l'inverse d'un crochetage nerveux.

Heureux de leur nouvelle acquisition, après des adieux chaleureux, les acquéreurs reprirent la route du sud et se disaient; quel bel après midi, au moins pas d'accrochage, cet inédit crochet valait bien un crochet !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Partager cet article
Repost0

commentaires