Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 22:19
Très beau les MF!

Très beau les MF!

Enfin une preuve irréfutable!       Du matériel à profusion                   Trop beau le petit Carraro!
Enfin une preuve irréfutable!       Du matériel à profusion                   Trop beau le petit Carraro!
Enfin une preuve irréfutable!       Du matériel à profusion                   Trop beau le petit Carraro!

Enfin une preuve irréfutable! Du matériel à profusion Trop beau le petit Carraro!

Tout un pan d'histoire...            Des couleurs bien connues.              Les semoirs sont présents.
Tout un pan d'histoire...            Des couleurs bien connues.              Les semoirs sont présents.
Tout un pan d'histoire...            Des couleurs bien connues.              Les semoirs sont présents.

Tout un pan d'histoire... Des couleurs bien connues. Les semoirs sont présents.

La C.E.D.M.A. importateur de Claas avant M.A.C.I. Perkins!               Du poids lourd et beau!
La C.E.D.M.A. importateur de Claas avant M.A.C.I. Perkins!               Du poids lourd et beau!
La C.E.D.M.A. importateur de Claas avant M.A.C.I. Perkins!               Du poids lourd et beau!

La C.E.D.M.A. importateur de Claas avant M.A.C.I. Perkins! Du poids lourd et beau!

Barcelonne du Gers, une énorme panoplie de matériel

Avec Ghislain et Hugo, direction Barcelonne du Gers ce dimanche matin à 8heures. Après Tarbes cap sur Aire sur l'Adour via la nationale. A 10h 15 Barcelonne est en vue. Le temps est beau et doux mais de gros nuages noirs apparaissent à l'ouest. Quatre cent mètres à pied et voilà le trio de plein pied dans la foire. C'est la quarante troisième édition.

Toutes les allées et places sont remplies. A droite en venant de Tarbes, les beaux matériels sont sagement exposés. Deux jolis Massey-Ferguson restaurés attirent l'oeil. A la place du centre quelques moissonneuses batteuses, du MF, un Carrarro, l'écurie Ducau, du NH. L'incontournable orfèvre des soudures présent dans toutes les foires attire toujours autant de clients.

La grande allée des camelots , après le petit canal, connaît une forte affluence; fringues, bijoux, couteaux, nourriture, DVD, vins, rien ne manque.

Dans les alentours du bâtiment de la coopérative le sol est un peu plus boueux, il a plu dans la nuit. Ah les vieux tracteurs n'y son pas? Il y a seulement une rangée de Blondes d'Aquitaine, une autre de Bazadaises et quelques Mirandaises. Le bétail est beau et placide.

Mais les vieux tracteurs, beaucoup moins qu'il y a deux ans, c'est un peu la portion congrue sous cet auvent venté. Barcelonne mériterait beaucoup mieux!

David et son père sont là, bien sûr. Un gros moteur Japy tourne. David donne des explications à un admirateur de son chenillard John Deere à voie réglable! Il a amené son MF 835 équipé de son corn-picker porté Benac, complet. Cette marque, de Berdoues dans le Gers, avait jadis percé fortement dans le marché des ramasseuses à maïs et des fameux semoirs deux rangs. Qui pourrait aujourd’hui évoquer en détail son histoire?

Et la petite moissonneuse Claas Columbus! Ah une beauté, en parfait état avec son petit moteur Perkins juché sur le côté droit. Il faut bien préciser Columbus et non pas Colombus comme l'écrivent souvent hâtivement quelques profanes probablement nostalgiques des célèbres épisodes de l'inspecteur Colombo!!

A côté du silo le banc d'essai passe à l'épreuve un New Holland de 140 ch. Le long du petit canal encore une rangée de camelots, puis sur le pré des moissonneuses batteuses et un D 22 qui trône là, en attente sans doute d'un nouveau propriétaire? De ravissantes hôtesses distribuent des papiers pour inviter les visiteurs à aller se restaurer à la Bodega. Ma foi pourquoi pas?

En effet dans le bâtiment de la serre voisine de Gamm Vert un délicieux repas est servi dans un site agréable et bien chauffé.

L'après midi parcours du circuit une deuxième fois. Aucun Couserannais n'est rencontré, l'affluence est forte malgré la pluie qui arrive mais qui ne décourage personne.

Il faut quand même revenir au stand, quasi le seul, des vieilles pièces. Il n'y a donc pas de dynamo de F 137 D? Sa rareté serait-elle proportionnelle à sa petite taille?

Belle foire, que de tracteurs! Ici il y a vraiment de quoi s'équiper très convenablement. Allez l'année prochaine , si tout va bien, pourquoi ne pas compter tout le matériel présent?

Il ne faudrait surtout pas oublier les deux vendeurs à la criée: le marchand de chocolat et celui de chaussettes. En insistant un peu ils donneraient presque des sous aux clients en sus de la marchandise! Personne ne pouvait rester chocolat ni ne trouver chaussette à son pied!

Vers 16 heures, déjà, la pluie est tellement intense que les sudistes regagnent la voiture, enfin pensent la retrouver. Au bout de 400m , sur la route de Tarbes, Ghislain dit que nous ne sommes pas venus par là. Ce matin nous n'avons pas vus tous ces Volvo garés en face?

Ah bon! Hugo aussi a des doutes, Cyrrhus pense que la torpédo a peut-être été empruntée! Demi tour et direction la route qui vient de Nogaro. C'est bien là, il y a de quoi en être baba, ces deux routes se ressemblent comme deux sœurs jumelles. Bravo les gras, dorénavant, n'écoutez que votre instinct.

Au revoir, Barcelonne du Gers, à l'année prochaine sans doute, nous sommes venus de Saint-Girons, le pays au plus beau climat du monde, pas Saint-Girons plage....

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Partager cet article
Repost0

commentaires