Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 06:08
Vue superbe sur Saint-Girons

Vue superbe sur Saint-Girons

Souriant et fier!

Souriant et fier!

Le B au repos dans son repaire

Le B au repos dans son repaire

L'escapade du Géant de Doncaster

~~Depuis octobre 2014, vu que les terres de Peillou et de Saint-Michel avaient été vendues, il avait fallu se résigner à déménager une partie du matériel de la Tracapco. Ainsi l'Utility avait été remisé à Lorp dans une salle d' Autrefois le Couserans que Cyrrhus se plaisait à appeler la succursale de Saint-Dizier. Les deux Farmall, les remorques avec les moteurs Bernard et la botteleuse Garnier Guillotin avaient migré à la Coume. Le géant de Doncaster n'avait plus de place dans le garage. Aussi fallut-il se résigner à le laisser dehors, dans l'aire inférieure en attendant de trouver des arceaux.

~~Ce dimanche avril, il faisait beau et très chaud. L'envie de démarrer et d'aller faire un tour ne résista pas longtemps. Les niveaux d'huile d'eau et de gas-oil sont parfaits. Après un petit préchauffage le gros moteur BD 264 démarre sans sourciller et ses hoquètements ponctués de grosses envolées de fumée laissent vite place au sublime et régulier ronronnement. Le géant s'élance à la conquête de la côte de Saudech. Les vitesses passent en silence-pourquoi les faire craquer alors qu'il suffit de faire le double pédalage et que même en rétrogradant elles tombent sans coup férir? Après Saudech la côte du Gélach est attaquée en 5 ème. Le mastodonte grimpe allègrement, à peine un peu de fumée se dégage de l'échappement. Arrêt à la petite plateforme au pied de la stabulation de Paul. Cyrrhus descend et par précaution pose une cale. Il ne faudrait pas que la“ bête se lui échappe”! Le moteur tourne. C'est le moment de faire quelques portraits. Que la vue est belle ici! Saint-Girons dans le bas fond, en face Pegoumas, là bas Saint-Lizier, tout au fond Mercenac. Quel tableau pittoresque. Le B, heureux de sa petite évasion, semble dire; vous avez vu ma bouille, aussi belle que celle des H,M, MD et super BMD, non? Cyrrhus en a la larme à l'oeil et ne cesse de caresser du regard son beau joujou. Ces grandes roues en 12x38, quelle harmonie! Le long moteur fait presque penser à un 6 cylindres. Ah, l'ordre d'allumage, le voici gravé sur le bloc moteur. Rien ne manque à ce beau Farmall, sauvé d'un triste ennui à Chalabre. Il en est déjà à son troisième défilé, toujours acclamé par un public ébahi. Le retour au terrain se fait avec allégresse, le gros Percheron trottine avec grâce. Au hameau de Saudech les mains s'agitent en guise de bienvenue. Revenu à sa remise et garé, le moteur finit par s'éteindre faute de combustible. Dimanche 10 mai. Après réamorçage du circuit de gas oil le moteur démarre. Mais le B s'étouffe en sortant du terrain. Purge et démarrage laissent penser que tout ira bien , mais non, il s'étouffe à nouveau en arrivant à Saudech, redémarre et s'arrête complètement en plein dans la côte du Gélach. Cyrrhus appelle les secouristes, il semble que cette fois-ci il y ait un petit problème d'occlusion. Il faut le ramener à la base. Le DB, son cousin, se charge de l'affaire. Le diagnostic n'est pas compliqué. Le carburant ne sort pas aux filtres ni à la pompe. La tubulure entre le réservoir et la pompe d'alimentation est complètment bouchée par un corps étranger, un semblant de débris végétal. C'est vrai que le réservoir n'a jamais été nettoyé et que le tracteur a passé des années dehors.(cf Le B 450 des haut plateaux, B 450 en péril, retour au bercail). Pour aujourdh'ui ce sera tout, il faudra refaire un petit examen dans les jours à venir. Le B peut dormir tranquille, ce n'est pas une petite toux qui le fera renoncer.

----------------------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0

commentaires