Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 07:25
L'odyssée des remorqueurs de wagons à Saint-Girons!!!

Pour approvisionner les usines, les grosses entreprises et les dépôts, il fallait bien acheminer les marchandises de la gare aux destinataires. Au lieu de transvaser les chargements, il était plus simple de porter les wagons à la destination finale sur les remorques, les fameuses et fabuleuses remorques !

La gare de Saint-Girons dans les années 50. L’AEC (cf. des tracteurs et des wagons. mai 2012) tout pimpant et au fond un Chenard et Walker à essence qui part vers Saint-Lizier.Les deux remorques étaient à bandages pleins. Les deux trains de roues étaient reliés par un gros tube coulissant. La puissance de traction requise n’était pas énorme. Les AEC développaient 90 chevaux mais étaient de véritables percherons herculéens. Ils seront réformés en 1983. Nulle part ailleurs des modèles identiques n’auront été vus.

Le pont sur le Lez. Dans une noria incessante les attelages se croisent et de temps en temps envoyaient un coup de corne de brume tonitruant. Les plus grosses munitions étaient pour l’usine de Lédar, Matussière et Forest ; pâte à papier et surtout du bois.

Au monument au mort le splendide Laffly motorisé Willème revient de la Moulasse.

Le 438 CC 09, Henschel cabine basse, au rond point névralgique de Saint-Girons à 300m de la gare. Pour un tel cargo, ses 200 chevaux ne sont pas de trop. C’est un attelage splendide et émouvant. Le poids total roulant dépasse les 100 tonnes ! Après un tel passage, la chaussée est aplanie !

Qui étaient les remorqueurs de l’impossible ?

Les frères Méric, puis pendant des décennies, Roger, René, Aimé, Pierre, Antoine et Michel, dit Mickey, faisait aussi des remplacements.

A partir de 1983 les deux Henschel 605 BG 09 et 438 CC 09, retirés de la longue distance seront affectés au ballet de la gare aux usines.

Voici l’Henschel “long museau” qui était à l’origine un quatre roues avec remorque et modifié de main de maître en tracteur routier par les orfèvres Aimé et René. Avant d’être affecté au rail route, il sillonnait la France avec sa semi Titan col de cygne 978 AS 09.

Deux autres Henschel longs museaux en porteurs plus remorques étaient dans l’écurie dans les années 60 ; le 450 AL 09 et le 587 L 09. Puissants et racés pour l’époque, de belle livrée bleu clair, ils en faisaient retourner plus d’un sur leur passage.

Roger, tout souriant, ne perd pas une minute ! Aucun Henschel n’a de secrets pour lui….

Vint ensuite, après les deux remorques courtes, l’immense et magnifique barge “Nicolas” à pneus gonflés, les essieux directeurs reliés par de gros câbles. Là, à part le bruit du tracteur, la remorque semble glisser sur le goudron, silence total. Désormais le convoi très exceptionnel sera précédé de la Diane 700 EC 09.

Après la cessation d’activité de Mme Méric, Françis prit la relève avec le V10 Henschel F193, 350 chevaux, moteur Mercédès dont le rugissement époustouflant attirait l’attention. C’était le 677 DT 09 et sa semi 678 DT 09 qui a fait la longue plus de 10 ans. Un soir de mars 1973 en allant en permission à Saint-Girons, quelle ne fut pas la joie inattendue de Cyrrhus de rattraper le V10 avec sa petite mobylette Peugeot dans les virages acrobatiques de Lescure. Pas question de le dépasser, les turbulences l’obligeaient de suivre à distance respectable.

En 1991 la voie ferrée Saint-Girons Boussens est arrêtée. Le matériel est vendu, les clameurs s’estompent. L’épopée de ces extraordinaires convois a pris fin. Les souvenirs restent vivaces et impérissables.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Le V10 à l'approche, le 438 au départ vers Lédar et au rond point. Le 438 au quai à la gare.Le rutilant V10 vient à quai. Roger et le célèbre HS 19.
Le V10 à l'approche, le 438 au départ vers Lédar et au rond point. Le 438 au quai à la gare.Le rutilant V10 vient à quai. Roger et le célèbre HS 19.
Le V10 à l'approche, le 438 au départ vers Lédar et au rond point. Le 438 au quai à la gare.Le rutilant V10 vient à quai. Roger et le célèbre HS 19.
Le V10 à l'approche, le 438 au départ vers Lédar et au rond point. Le 438 au quai à la gare.Le rutilant V10 vient à quai. Roger et le célèbre HS 19.
Le V10 à l'approche, le 438 au départ vers Lédar et au rond point. Le 438 au quai à la gare.Le rutilant V10 vient à quai. Roger et le célèbre HS 19.
Le V10 à l'approche, le 438 au départ vers Lédar et au rond point. Le 438 au quai à la gare.Le rutilant V10 vient à quai. Roger et le célèbre HS 19.

Le V10 à l'approche, le 438 au départ vers Lédar et au rond point. Le 438 au quai à la gare.Le rutilant V10 vient à quai. Roger et le célèbre HS 19.

La Poclain décharge le bois.

La Poclain décharge le bois.

L'AEC et le Liberty mororisé Willème.

L'AEC et le Liberty mororisé Willème.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
bonjour<br /> <br /> j ai créé un blog de sauvegarde sur le Couserans et sur la vie de mon papa MAITRE RENE DEJEAN accepteriez vous que je les sauvegarde dedans merci a vous; avez vous d autres photos svp<br /> <br /> cordialement Didier durrieu dejean
Répondre